Le Blog HomeChizen

Santé – Nourriture – Bien-être – Méditation

Pages

Archives

Les combinaisons alimentaires

La digestion est l’une des fonctions les plus importantes du corps humain, et demande énormément d’énergie à l’organisme. Elle est pourtant bien malmenée dans la vie moderne. La preuve étant que les médicaments contre les désordres digestifs sont parmi les plus vendus. Les médecins imputent souvent ces problèmes au stress, mais il faut savoir que le stress n’explique pas tout, loin de là, et qu’il existe un certain nombre de comportements alimentaires qui sont bien plus néfastes, et pourtant souvent inconnus du monde médical, même de la plupart des “experts” nutritionnistes.
LES FRUITS

aliments

Il y a une chose très importante à savoir sur les fruits, c’est qu’il est préférable, voire indispensable, de les consommer quand on a l’estomac vide, c’est-à-dire :
• idéalement à jeun le matin
• entre les repas si la digestion du repas précédent est terminée
• à la rigueur en début de repas
Il ne faut donc surtout pas manger les fruits en fin de repas, comme le font habituellement de nombreuses personnes.
Pourquoi ?
• Les fruits ne sont quasiment pas digérés dans l’estomac, il ne font qu’y transiter
• Ils sont dont uniquement digérés dans les intestins
• Ainsi, si on absorbe les fruits après un repas, ils seront bloqués dans l’estomac par la nourriture précédemment ingérée
• Dans ces contitions, sous l’effet de la chaleur et de l’humidité, les fruits vont fermenter et se désagréger
• Cela aura comme conséquence de créer des désordres digestifs, et de plus la plupart des vitamines et nutriments des fruits seront détruits

COMBINER CORRECTEMENT LES ALIMENTS

Les règles suivantes sont très importantes pour comprendre ce qu’il se passe dans nos estomacs :
• Les protéines se digèrent dans un milieu acide
• Les glucides (ou hydrates de carbones, sucres lents ou non) se digèrent dans un milieu basique
Or, un milieu acide et basique se neutralise lorsqu’ils sont mélangés, selon la loi de chimie de l’acide-base (Ph).
Ainsi, si l’on consomme en même temps des protéines et des sucres (lents ou non), des sucs digestifs acides et basiques sont secrétés en même temps, et donc leurs effets s’annulent.
Par conséquent, la digestion est considérablement ralentie, perturbée, inefficace et épuise l’organisme. Alors qu’elle aurait pu durer deux heures en temps normal, elle peut ainsi durer jusqu’6, 12, et parfois même 24 heures ! Avec tout le lot de problèmes de santé et d’inflammations du système digestif que cela entraîne …
Il ne convient donc pas de mélanger des protéines et des glucides dans un même repas.
Les combinaisons suivantes sont donc à éviter, bien qu’elles soient communes chez beaucoup de gens :
• De la viande avec des pommes de terre
• Du poisson avec du riz
• Du fromage avec du pain
• De la viande avec du pain
• Du lait avec des céréales
Ces combinaisons deviennent à la longue destructrices pour l’organisme, et peuvent créer un large panel de maladies du système digestif.
Pour effectuer des combinaisons correctes, il y a une autre règle à connaître :
• Les végétaux riches en eau (légumes, salades, céréales germées) se digèrent dans n’importe quel milieu digestif, acide ou basique
Ainsi, si l’on mélange ces végétaux avec n’importe quel type d’aliment, la digestion ne posera aucun problème.
Voici donc des exemples de bonnes combinaisons alimentaires :
• De la viande avec des légumes
• Des pommes de terre avec de la salade
• Du poisson avec des légumes
• Du fromage avec des crudités (sans pain !)
• Etc …

CONCLUSION

Il convient donc de nous préoccuper davantage de cette fonction si importante pour nos organismes. En fait, l’idéal serait de consommer un seul type d’aliment par repas. Et si on en mélange plusieurs, nous devons vraiment porter notre attention à la manière dont nous combinons nos aliments. Notons au passage que l’homme est la seule créature sur Terre élaborant ses repas en mélangeant plusieurs types d’aliments.
Reikian

www.stopmensonges.com

Lu et communiqué par Michel /  blog.homechizen.fr

La Méditation

Connue depuis toujours en Asie, la méditation s’est propagée en Occident durant les années 60-70 mais elle est restée plus ou moins confidentielle jusque dans les années 90.

La méditation est-elle une pratique spirituelle, une pratique religieuse ou une pratique thérapeutique ?

Elle peut être les 3 à la fois, mais aussi une pratique de chaque voie séparément.
Dans cet article l’approche de la méditation sera abordée sous l’angle des avantages pour le bien-être et la santé avec des répercussions bienfaisantes aux niveaux psychologique et physiologique.

medit1

Quel est son but et quelles seront les améliorations dont on pourra tirer profit ?

Au niveau psychologique :
– pacifier le mental
– diminuer progressivement les pensées compulsives
– maitriser ses réactions
– clarifier l’esprit, le rendre plus lucide
– permettre d’effectuer chaque action en conscience
– apporter calme et sérénité en toute circonstance
– éliminer les émotions négatives
– améliorer ses relations avec les autres
– résoudre les problèmes avec quiétude

Au niveau physique :
– diminuer le stress et les tensions du corps
– réduire l’hypertension
– éviter l’apparition de symptômes dépressifs
– limiter l’apparition de douleurs chroniques
– renforcer le système immunitaire

 

Quel type de méditation choisir ?

Elle se fait en fonction de vos attentes, de ce que vous recherchez à travers la méditation. Il    faut  rechercher la méthode la mieux adaptée à soi.

 

Il existe de nombreux types de méditation, les plus courantes sont :

La méditation Vipassana
Elle est basée essentiellement sur la respiration. Elle développe plusieurs facultés intéressantes comme l’attention et la concentration, c’est la base de toutes les autres formes de méditation. Elle permet une maîtrise de la concentration sur la relation directe entre le corps et l’esprit. Elle se caractérise par le développement et l’accroissement de la conscience,
le contrôle de soi et la paix intérieure.

La méditation Transcendantale
C’est une méthode axée essentiellement sur la relaxation profonde et la conscience elle permet, grâce à un mantra, de produire un silence infini, de conscience pure que les autres types de méditation dénomment le « SOI ». Elle peut paraître à priori plus simple, cependant une longue expérience est nécessaire pour en recueillir tous les bienfaits.

La méditation Zen ou Zazen
Cette méditation porte une attention précise à la posture, la respiration et à l’apparition-disparition des pensées. Elle est sans but, ni esprit de profit, mais nécessite une grande concentration.

La méditation Mindfulness (méditation de la pleine conscience)
Elle développe la conscience lorsque l’on tourne son esprit vers le moment présent. C’est l’attention aux pensées, aux émotions, à son corps et à son environnement, sans jugement, dans l’acceptation de ce qui vient.

medit3

La méditation est comme le sport : plus on pratique plus on en reçoit les bienfaits.

La méditation permet de se tracer un chemin vers la véritable liberté du corps et de l’esprit,
d’améliorer son taux vibratoire, la résistance de son corps à la maladie, de vivre avec des pensées positives quel que soit l’environnement, tout en ayant conscience, de n’être plus sujet aux conditionnements de notre société, de vivre avec un esprit détaché, de ne pas juger, d’avoir toujours un regard bienveillant envers l’autre quel qu’il soit.

A pratiquer le matin au réveil de préférence durant 20 à 30 mn

Michel pour blog.homechizen.fr et www.homechizen.fr

Avertissement

Nous ne pouvons être tenu responsables des informations diffusées sur ce blog. Ce site contient des liens avec d’autres sites dont nous ne pouvons assurer la véracité de leurs informations, les inexactitudes de leurs propos ainsi que des liens erronés. A chaque lecteur de faire preuve de discernement

Série Or Phoenix Collection L’aventure humaine, passée, présente et à venir Ode Pactat Didier

La Bienveillance en entreprise

Apprenez à percevoir et décoder l’Aura

Guide stratégique pour vaincre la négativité