Le Blog HomeChizen

Santé – Nourriture – Bien-être – Méditation

Pages

Archives

6 postures de yoga pour calmer le mal de dos

postures de yoga

Une mauvaise position pour dormir, une chaise de bureau peu confortable ou une façon de marcher inappropriée peuvent facilement se traduire par un mal de dos. Si vous avez déjà connu ce problème, il est important de s’en occuper le plus rapidement possible. Il existe des postures de yoga qui peuvent vous aider à soulager la douleur.

Bien, mais pourquoi le yoga ? Parce qu’il s’agit d’une discipline qui, à travers différentes postures, tonifie nos muscles et donne de l’élasticité à nos tendons. En d’autres termes, il constitue un front contre cette rigidité que nous pouvons acquérir, par exemple, quand nous passons plusieurs heures assis sur une chaise, quand nous rangeons des produits dans différents rayons ou quand nous restons debout à la réception d’un hôtel.

Le yoga en tant que traitement

Le yoga est une technique millénaire qui unit le corps et l’esprit avec une touche de religion et de foi. Cependant, depuis quelques années, on l’utilise dans le but d’atteindre un équilibre physique et mental, sans autre prétention transcendante. Nous pouvons soulager ou compléter l’intervention face à des problèmes mentaux et physiques à travers ses différentes variantes.

postures de yoga à la maison

Même si le yoga n’est pas un traitement médical et si vous devez toujours commencer par consulter un spécialiste, il s’agit d’un bon complément. Surtout si vous l’utilisez pour retrouver la fonctionnalité d’une zone surchargée. Il est donc important de bien choisir le centre où nous allons le pratiquer et d’informer l’instructeur de nos limitations initiales.

Avec le développement et la prolifération de l’information sur Internet, nous bénéficions d’une multitude de ressources en ligne. Or, même si elles sont gratuites et parfois très attirantes, nous devons les considérer avec prudence. Même si la personne qui s’adresse à nous est un professionnel, cette pratique ne permet pas à ce dernier de nous corriger.

En prenant cela en compte et en guise d’initiation, il existe bien quelques postures simples qui peuvent nous aider. Nous allons vous en présenter quelques-unes et allons les classer en fonction de la zone où la douleur se fait ressentir. Souvenez-vous, avant de commencer, que les plus grands bénéfices sont obtenus lorsque nous les pratiquons fréquemment. Le médecin doit en outre nous avoir déclarés aptes à les réaliser. Enfin, nous devons pouvoir compter sur la supervision d’un entraîneur formé.

Pratiquer le yoga pour calmer le mal de dos procure de nombreux bénéfices. Cependant, il faut toujours le pratiquer de manière continue et être supervisé par un entraîneur formé.
 Partager

Postures de yoga pour calmer une douleur dans le haut du dos

La douleur dans le haut du dos, ou dorsalgie, se présente au niveau des trapèzes, de l’angle de la scapula, des muscles dorsaux… entre autres zones. Elle est généralement causée par une posture incorrecte de la tête par rapport à la colonne vertébrale. Cela entraîne donc une tension dans cette zone et dans le cou.

Les personnes qui travaillent assises, dans des bureaux, ou les étudiants qui passent beaucoup d’heures à leur bureau sont une population à risque.

1. La posture du chat ou de la vache

Comment se réalise-t-elle ? Cette posture de yoga pour calmer le mal de dos est faite pour contracter et étirer presque tous les muscles du dos. Elle est particulièrement bénéfique pour la douleur dans l’épine dorsale. Elle permet d’étirer des muscles sur lesquels nous appliquons habituellement une tension constante. En d’autres termes, nous les utilisons pour supporter des poids.

postures de yoga : posture du chat

Pour l’exécuter, nous devons nous mettre à quatre pattes, avec les mains et les genoux fixes. Une fois placés dans cette position, nous bougerons le tronc vers le haut, en arrondissant le plus possible le dos (posture du chat). Ensuite, nous ferons le mouvement contraire, en fléchissant le dos vers le bas (posture de la vache). Nous pouvons répéter ces mouvements autant de fois que nous le voulons mais toujours de façon contrôlée.

2. La posture de l’enfant

Il s’agit de l’une des postures les plus simples. Elle permet de relaxer complètement le corps et d’étirer le dos de manière contrôlée.

Comment s’effectue-t-elle ? Assis sur les genoux, nous étirons les bras vers l’avant, sur le sol, de façon ferme mais relâchée. Si nous souhaitons étirer les muscles intercostaux (entre les côtes), nous pouvons passer l’un des bras en-dessous du cou.

postures de yoga : posture de l'enfant

Postures de yoga pour calmer une douleur dans le bas du dos

La douleur dans le bas du dos ou lombalgie (douleur lombaire) se présente dans les muscles lombaires. Elle est beaucoup plus habituelle que ce que nous pouvons croire. La posture ou les gênes au niveau du nerf sciatique en sont des causes. Qu’il s’agisse d’une douleur passagère ou d’une maladie, ces deux postures peuvent nous aider.

3. La posture des jambes contre le mur

Même si elle peut nous sembler très simple, cette posture a des bénéfices sur la circulation et sur la musculature.

Comment la réaliser ? Nous devons nous allonger sur le dos avec les jambes complètement appuyées contre le mur. Si nous le jugeons nécessaire, nous pouvons prendre un oreiller ou une serviette pour nous aider à garder la posture. Il est important que les jambes restent dans la position la plus verticale possible.

femme qui fait des postures de yoga

4. La posture penchée en avant

Cette posture de yoga pour calmer le mal de dos peut se réaliser debout ou assis. Elle peut nous aider à gagner de la flexibilité. Mais il ne s’agit pas de forcer ou de chercher nos limites, surtout si nos muscles ne sont pas chauds.

Comment se réalise-t-elle ? Que nous soyons debout ou assis, nous devons nous baisser pour essayer de toucher nos pieds et étirer le plus possible les muscles lombaires. Il est essentiel de trouver une position confortable pour pouvoir la maintenir : il s’agit de s’étirer, pas de se surcharger.

postures de yoga : posture penchée vers l'avant

Peut-on éviter l’apparition de la douleur avec le yoga ?

Cette technique millénaire ne nous sert pas seulement à calmer une douleur déjà présente : elle peut aussi prévenir son apparition. Certaines postures sont faites pour renforcer la musculature de certaines aires musculaires.

5. La posture du cobra

Cette posture nous permet de renforcer les muscles lombaires afin d’éviter qu’ils ne soient affectés par des mauvaises positions ou des mouvements brusques.

Comment l’effectuer ? Allongés sur le ventre, nous devons redresser notre torse en exerçant une force avec le bas du dos. Nous n’avons pas besoin de nous lever très haut : nous devons écouter ce que nous dit notre dos. L’idéal serait de répéter cette posture fréquemment pour renforcer la zone.

postures de yoga : posture du cobra

6. La posture du chien vers le haut (niveau intermédiaire)

C’est la plus complexe des postures que nous vous présentons ici. Il s’agit d’une variante de la posture du cobra. Nous aurons besoin d’une musculature plus entraînée pour la réaliser correctement.

Comment s’effectue-t-elle ? En partant de la posture du cobra, nous devons redresser encore plus le torse et, ensuite, les hanches. De cette façon, nos cuisses seront légèrement levées. Il est important de ne pas contracter les épaules dans cette posture.

postures de yoga : posture du chien

Au final, si nous avons un dos fort et résistant, nous affronterons les douleurs d’une façon optimale. Il est parfois nécessaire de se rappeler que la prévention nous aide pour de nombreux maux et nous permet d’éviter de futures douleurs.

Aveuglement au changement : la surestimation de notre capacité visuelle

homme

Autour de nous, des changements ont cours en permanence. Ces modifications sont significatives, mais nous sont pourtant imperceptibles et, par conséquent, nous ne nous en rendons pas compte. C’est pour cela que l’on dit que les gens souffrent d’aveuglement au changement, parce que nous avons une confiance exagérée dans notre capacité à détecter les changements visuels.

Pour démontrer cet extrême optimisme concernant nos capacités d’observation, nous vous suggérons de visionner la vidéo suivante. Serez-vous capable d’identifier tous les changements qui ont lieu dans la scène ?

Incroyable, non ? Avez-vous trouvé le 21 ? L’aveuglement au changement est un domaine qui a fait l’objet de recherches au cours des dernières années, compte tenu de son implication dans différents domaines et disciplines professionnelles.

Vitesse et perspective

Ce manque de détection des changements qui se produisent dans notre champ visuel a d’abord été défini par Ronald Rensink en 1997. Ce psychologue a remarqué des différences dans ce phénomène selon que les modifications soient introduites progressivement ou brusquement. Considérez en outre que cet effet est d’autant plus important que les changements sont introduits lors d’une coupure ou d’une image panoramique, comme dans le cas de cette autre vidéo.

Imaginons que nous soyons en train de regarder un film. Plus précisément, une scène dans laquelle un vendeur et un client discutent au comptoir. Si le vendeur s’accroupit (supposément pour prendre quelque chose) et se trouve remplacé par une autre personne, dans la plupart des cas, le spectateur ne remarquerait pas cette modification. Comment est-ce possible ? Pourquoi ne voyons-nous pas ce changement si flagrant ?

La raison de l’aveuglement au changement

Notre cerveau est “approximatif” par nature. Nous sommes programmés phylogénétiquement pour économiser autant de ressources cognitives et énergétiques que possible. C’est l’une des explications attribuées à l’aveuglement au changement.

Cet organe n’est pas un enregistreur qui capte et traite constamment tous les détails et données qu’il perçoit. Il tend au contraire à se concentrer uniquement sur ceux qui sont plus susceptibles d’être modifiés au niveau conscient. Une sélection qui à son tour est le fruit de l’expérience et de la cohérence personnelle (Simons et Levin, 1998).

Par exemple, dans le cas précédent, il est plus possible que ce qui change dans la scène soit l’objet qui est sur le comptoir (celui que sort le vendeur), et non un des interlocuteurs. Notre cerveau suppose que c’est la même personne, car cela nous permet d’économiser de l’énergie.

Attention sélective

Le phénomène est accentué si les personnes reçoivent des stimuli qui captent leurattention et la maintiennent fixe. Cela expliquerait pourquoi, si nous assistions à un vol et voyons le voleur avec une arme, nous soyons à peine capables de détourner notre vue de l’arme. En général, cette image épuiserait toutes les ressources attentionnelles que nous avons et ne laisserait pas de place pour plus de détails. Voyez cette autre vidéo très curieuse qui mesure cette capacité.

Les illusionnistes ou les magiciens utilisent fréquemment cette technique et «profitent» de notre aveuglement au changement. Ils savent parfaitement où générer la tension attentionnelle adéquate et comment effectuer leurs tours au moment précis. Se déplacer avec ce genre de cape d’invisibilité est out un art !

Cécité à l’aveuglement au changement

Comme nous l’avons dit, notre quotidien est gouverné par le changement. Mais, au lieu de croire modestement que beaucoup d’entre eux nous passent complètement inaperçus, nous sommes convaincus que nous sommes capables d’apprécier des changementsfussent-ils très petits et graduels. C’est pourquoi on peut souvent dire que nous sommes aveugles à l’aveuglement au changement.

Ne pas reconnaître ses limites est déjà une limitation en soi.

Par exemple, détaillons un cas aussi illustratif que fréquent. Les gens peuvent prendre pendant des années le même chemin pour se rendre au travail et ne pas remarquer de petits changements qui se produisent d’un jour à l’autre. Si une clôture a été repeinte d’une autre couleur, si un feu de circulation a été retiré, si un établissement a fermé… Et arrive un jour où vous repassez par là-bas et vous vous surprenez à pensez, “mais depuis quand est-ce comme ça” ? Cela vous est-il arrivé ?

De la même manière que cela se produit dans notre environnement, cela se passe en nous-mêmes. Nous nous regardons tous les jours dans le miroir et n’apprécions pas l’évolution et les changements qui, avec l’âge, se produisent sur notre visage et dans notre corps. Mais, si on cessait de se voir durant deux mois ? De même, lorsque nous rencontrons un ami que nous n’avons pas vu depuis un certain temps, nous réalisons les petits changements qui ont eu lieu : maigreur, rides, marques… Cependant, si on le voyait tous les jours, ces signes du passage du temps ne se démarqueraient pas autant à nos yeux.

Notre cerveau est un univers encore très inconnu. Les phénomènes perceptifs étudiés dans le domaine des neurosciences et de la psychologie cognitive, tels que l’aveuglement au changement, commencent à peine à montrer la complexité de cet organe.

https://nospensees.fr

Lu et communiqué par Michel https://homechizen.fr  et https://blog.homechizen.fr

Avertissement

Nous ne pouvons être tenu responsables des informations diffusées sur ce blog qui ne sont que des retranscriptions d'orignaux ou de copies vus et partagés sur le net.De plus, ce site contient des liens avec d’autres sites dont nous ne pouvons assurer la véracité de leurs informations, la propriété de leurs photos d'illustration, l'exactitude de leurs propos ainsi que des liens erronés. A chaque lecteur de faire preuve de discernement.

Série Or Phoenix Collection L’aventure humaine, passée, présente et à venir Ode Pactat Didier

Les Squatters de l’impasse Jaboulet -Muriel Pactat

Les squatters de l'impasse Jaboulet

Editions Le Cygne d'O Série Noir Merle Collection Lou Saint Ange Muriel Pactat

Université Francophone de Métaphysique

Université Francophone de Métaphisique

FORMATION CERTIFIANTE - 12 MODULES POSSIBLES

La ronde des improbables

La ronde des improbables

Une eboutique sympathique avec des tuniques pour femmes uniques, énergétiques, pleines de peps et de couleurs, aussi bien pour les femmes rondes que les….autres

La Bienveillance en entreprise

Apprenez à percevoir et décoder l’Aura

Guide stratégique pour vaincre la négativité