189221_196285720393506_100000362371586_641821_5193393_n

«Un pourcentage considérable des personnes que nous rencontrons dans la rue sont des personnes qui sont vides à l’intérieur, c’est-à-dire qu’elles sont déjà mortes. C’est une chance pour nous que nous ne le voyons pas et que nous ne le sachions pas. Si nous savions quel nombre de personnes sont réellement mortes et quel nombre de ces morts gouverne nos vies, nous devrions devenir fous d’horreur. « 

– GI Gurdjieff

Ce sont des moments intéressants. D’une part, il y a des changements à l’échelle mondiale qui ne peuvent vraiment pas être ignorés plus longtemps. D’un autre côté, la majorité de la population semble vivre sa vie comme si tout était tel qu’il est et sera toujours, enfermé dans une vision tunnel d’intérêt personnel et matériel.

Tant que nous continuons à nous mentir en nous basant sur le conditionnement, le vœu pieux, la répression ou le déni et que nous croyons que les mensonges sont là-bas, les confondant avec la vérité, rien ne changera. Cela va au-delà d’une attitude «positive», où l’espoir peut être simplement un piège et un mensonge pour soi-même. Croire en des mensonges qui sont «positifs» en apparence (peu importe à quel point l’intention ou le bon cœur de la personne) est réellement négatif et bloque sa conscience et son évolution spirituelle. Être positif peut signifier reconnaître quelque chose de négatif parce que c’est la vérité, le voir pour ce qu’il est. Si vous croyez à un mensonge, même si cela semble positif et vous fait «vous sentir bien», vous abandonnez votre libre arbitre et cela a des implications spirituelles. En ces temps de transition, il devient impératif de chercher la vérité .

La vraie connaissance ésotérique n’a pas grand chose à voir avec la littérature populaire New Age / Self Help de nos jours, comme le prouve le mainstream, ce qui est montré sur Oprah (de E. Tolle à « The Secret », etc …) ou ce qui est sur le best-seller liste et « dans ». Trop de gens parlent trop vite comme s’ils «connaissaient» déjà et répètent des slogans du Nouvel Age, comme «nous sommes tous un», «tout est illusion», «tout ce dont vous avez besoin est amour», «soyez vous-même», être dans le maintenant « , etc. sans véritablement comprendre la profondeur de ces mots et leur véritable signification au-delà de la spiritualité du fast-food de nos jours.

Selon « Gnosis », transmis par Boris Mouravieff, il existe deux types d’humains: l’homme adamique et l’homme pré-adamique. Un type avec un potentiel d’âme, l’autre n’a pas d’âme individuelle. Seul le premier a la capacité inhérente d’évoluer ésotériquement et de construire le centre magnétique en fusionnant l’inférieur avec les centres supérieurs. Ce dernier n’a pas la possibilité dans son cycle évolutif actuel de se rapprocher des centres supérieurs et n’a pas accès à un savoir / une conscience / un amour supérieurs. En regardant le modèle des chakras indiens, on pourrait dire que l’homme pré-adamique n’existe que sur les trois chakras inférieurs sans aucun accès aux plus élevés, alors que l’homme adamique existe principalement sur les centres inférieurs, mais a la capacité d’activer et de centres supérieurs à travers un travail ésotérique conscient. Mouravieff écrit:

« Dans le premier volume de ‘Gnosis’, nous avons déjà mentionné plusieurs fois la coexistence de deux races essentiellement différentes: l’une de Men et l’autre d’Anthropoïdes. Nous devons souligner le fait que du point de vue ésotérique, ce dernier terme n’a aucune signification péjorative.

… Les Écritures contiennent plus d’une référence à la coexistence sur notre planète de ces deux humanités – qui sont maintenant semblables dans la forme mais à la différence de l’essence. On peut même dire que toute l’histoire dramatique de l’humanité, depuis la chute d’Adam jusqu’à aujourd’hui, n’excluant pas la perspective de la nouvelle ère, est éclipsée par la coexistence de ces deux races humaines dont la séparation n’aura lieu qu’au Jugement Dernier.

50. Et lorsque Nous dîmes aux anges: « Prosternez-vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan]
qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance,
pour alliés en dehors de Moi, 

… L’ivraie humaine, la race anthropoïde, sont les descendants de l’humanité pré-adamique. La principale différence entre l’homme pré-adamique contemporain et l’homme adamique – une différence qui n’est pas perçue par les sens – est que le premier ne possède pas les centres supérieurs développés qui existent dans ce dernier, bien qu’ils aient été coupés de son éveil la conscience depuis la chute, lui offre une réelle possibilité d’évolution ésotérique. En dehors de cela, les deux races sont semblables: elles ont les mêmes centres inférieurs, la même structure de la Personnalité et le même corps physique , bien que le plus souvent cela soit plus fort dans l’homme pré-adamique que dans l’adamique; En ce qui concerne la beauté, il ne faut pas oublier que l’homme et la femme préadamiques ont été créés par Dieu 

132f5d38f8800b08a0987db7ab66365c

Tout n’est pas faux ce que ces sources disent, cependant, les mensonges sont mélangés avec la vérité et le diable est toujours dans les détails. Le monde est plein de gourous autoproclamés et de leaders spirituels qui promettent de montrer aux chercheurs la «Voie » alors qu’ils s’épanchent et se nourrissent de la crédulité de leurs disciples. Le matériel le plus populaire du Nouvel Âge (y compris les sources canalisées) sert simplement de tampons et d’excuses, une autre forme d’illusion / d’évasion, mais pas en tant que catalyseur d’une véritable Croissance spirituelle. Comme Mouravieff écrit:

«Le confort, mot dominant pour le Progrès sous ses différents aspects et à des degrés divers, constitue un but suffisant pour la majorité des hommes civilisés de notre époque. Dans ces conditions de notre temps, l’ homme n’est ouvert aux valeurs divines qu’à des doses soigneusement mesurées, maintenues dans des limites pour ne pas troubler sa conscience bourgeoise ou sociocommuniste ni menacer le bien-être matériel qu’il a acquis. « 

Avez-vous déjà eu cette « fantaisie cauchemardesque » que le monde soit peuplé de zombies? Eh bien, devinez quoi, ce n’est pas un fantasme. La moitié des gens sont exactement là: des «automates sophistiqués qui prétendent être comme vous».

Il est tout à fait approprié qu’il utilise le terme « agent » (le film Matrix n’importe qui?) Pour le type d’être programmé, « qu’ils soient faits de chair et de sang ou de puces de silicium ».

Il poursuit en disant:

« Les agents ne perçoivent pas le monde comme s’ils étaient des observateurs impersonnels, objectifs, qui essayent de représenter intérieurement le monde tel qu’il est, indépendamment d’eux-mêmes. Pour un agent, une sensation n’a de sens que dans la mesure où elle est en rapport avec les objectifs de l’agent, ce qui, dans la pratique, signifie qu’elle est pertinente pour la survie individuelle de l’agent. « 

Heylighen décrit l’esprit du prédateur. Ceci est étonnamment proche des scénarios réels de la vie réelle du comportement et de la pensée du psychopathe qui sont présentés dans le livre de Cleckely « Le masque de la santé ».

L’auteur conclut:

« La conscience n’est pas une substance mystérieuse, fluide ou propriété de la matière, mais un niveau d’organisation qui émerge des processus et des relations abstraites. Les personnes qui recherchent la conscience dans les particules élémentaires (une forme de panpsychisme qui a été suggérée comme un moyen de s’attaquer au «problème difficile»), parce qu’elles ne peuvent expliquer autrement d’où vient la conscience dans notre cerveau, sont égarées. Leur intuition peut être correcte dans la mesure où les particules, comme n’importe quel autre système, devraient être vues comme des relations plutôt que comme de simples touffes de matière. Mais attribuer la conscience à ces types de relations extrêmement simples n’est qu’un moyen d’échapper au problème très difficile, mais résolu, de reconstruire l’organisation cybernétique complexe de l’esprit humain dans tous ses détails et subtilités.

Le sujet des portails biologiques est profond et profond. Il ne faut pas arriver à des conclusions hâtives, des hypothèses ou des jugements. Nous sommes tous des portails organiques à un degré ou à un autre, le «prédateur» et la matrice agissant à travers nous jusqu’à ce que nous fassions l’effort de nous connaître et de travailler à fondre nos centres supérieurs qui nous connectent consciencieusement à notre moi supérieur. , délogeant nos programmes et nos comportements conditionnés et mécaniques afin que nous puissions utiliser notre volonté de manière consciente et éveillée. C’est la base du vrai libre arbitre.

« – Il y a des êtres humains qui sont comme des vampires. Qu’est-ce qu’ils sont et pourquoi sont-ils comme ça?

Ils ne sont pas humains; il n’y a qu’une forme ou une apparence humaine. Ce sont des incarnations d’êtres du monde qui est juste à côté du physique, des êtres qui vivent sur le plan que nous appelons le monde vital. C’est un monde de tous les désirs, de toutes les impulsions, de toutes les passions et de tous les mouvements de violence, de la cupidité et de la ruse et de toutes les ignorances; mais tous les dynamismes sont là, toutes les énergies de la vie et tous les pouvoirs. Les êtres de ce monde ont par nature une étrange emprise sur le monde matériel et peuvent exercer sur lui une influence sinistre.

Certains d’entre eux sont formés à partir des restes de l’être humain qui persistent après la mort dans l’atmosphère vitale près du plan terrestre. Ses désirs et ses appétits flottent toujours là et restent en forme même après la dissolution du corps;souvent ils sont poussés à continuer de manifester et de se satisfaire et la naissance de ces créatures du monde vital est la conséquence. Mais ce sont des êtres mineurs et, s’ils peuvent être très gênants, il n’est pas encore impossible de les traiter.

Il y en a d’autres, beaucoup plus dangereux, qui n’ont jamais été sous forme humaine; ils ne sont jamais nés dans un corps humain sur terre, car ils refusent le plus souvent d’accepter ce mode de naissance car c’est l’esclavage de la matière et ils préfèrent rester dans leur propre monde, puissant et espiègle, et contrôler les êtres terrestres. Car, s’ils ne veulent pas naître sur terre, ils veulent être en contact avec la nature physique, mais sans y être liés.

ca_bionic_cd-size-flat

Leur méthode est d’essayer d’abord de jeter leur influence sur un homme; alors ils entrent lentement dans son atmosphère et à la fin peuvent obtenir la pleine possession de lui, chassant entièrement la vraie âme humaine et la personnalité. Ces créatures, lorsqu’elles sont en possession d’un corps terrestre, peuvent avoir l’apparence humaine mais elles n’ont pas de nature humaine. Leur habitude est de puiser dans la force vitale des êtres humains; ils attaquent et capturent le pouvoir vital partout où ils le peuvent et s’en nourrissent. S’ils entrent dans votre atmosphère, vous vous sentez soudainement déprimé et épuisé; si vous êtes près d’eux pendant quelque temps, vous tombez malade; Si vous vivez avec l’un d’eux, cela peut vous tuer.

– Mais comment faire sortir de telles créatures de leur environnement quand elles sont là?

Le pouvoir vital incarné dans ces êtres est d’une nature très matérielle et il n’est efficace que sur une courte distance. Ordinairement, si vous ne vivez pas dans la même maison ou si vous n’êtes pas dans la même compagnie avec eux, vous ne vivez pas sous leur influence. Mais si vous ouvrez un canal de connexion ou de communication, à travers des lettres, par exemple, alors vous permettez un échange de forces et êtes susceptible d’être influencé par eux même de très loin.

La manière la plus sage avec ces êtres est de couper toute connexion et de ne rien avoir avec eux – à moins que vous ayez une grande connaissance occulte et pouvoir et avez appris à vous couvrir et vous protéger – mais même là, il est toujours dangereux de bouger à propos d’eux. Espérer les transformer, comme le font certaines personnes, est une illusion vaine; car ils ne veulent pas être transformés. Ils n’ont aucune intention de permettre aucune transformation et tous les efforts dans cette direction sont inutiles.

Ces êtres, lorsqu’ils sont dans le corps humain, ne sont pas souvent conscients de ce qu’ils sont réellement. Parfois, ils ont le vague sentiment qu’ils ne sont pas tout à fait humains. Mais il y a encore des cas où ils sont conscients et très conscients; non seulement ils savent qu’ils n’appartiennent pas à l’humanité, mais ils savent ce qu’ils sont, agissent dans cette connaissance et poursuivent délibérément leurs fins. Les êtres du monde vital sont puissants par leur nature même; quand à leur puissance ils ajoutent la connaissance, ils deviennent doublement dangereux.

Il n’y a rien à faire avec ces créatures; vous devriez éviter d’avoir des rapports avec eux à moins que vous ayez le pouvoir de les écraser et de les détruire. Si vous êtes forcé de les contacter, méfiez-vous du sort qu’ils peuvent lancer. Ces êtres vitaux, lorsqu’ils se manifestent sur le plan physique, ont toujours un grand pouvoir hypnotique; car le centre de leur conscience est dans le monde vital et non dans le matériel et ils ne sont pas voilés et éclipsés par la conscience matérielle comme le sont les êtres humains. « 

– Sri Aurobindo, Les Forces Cachées de la Vie – Le Yoga Intégral

Rudolf Steiner en 1923:

« Dr. Rudolf Steiner: Cette petite fille LK en première année doit avoir vraiment quelque chose de très mauvais à l’intérieur. Nous ne pouvons pas faire grand-chose. De tels cas augmentent dans lesquels les enfants naissent avec une forme humaine, mais ne sont pas vraiment des êtres humains par rapport à leur moi le plus élevé; à la place, ils sont remplis d’êtres qui n’appartiennent pas à la classe humaine. Un grand nombre de personnes sont nées depuis les années 90 sans moi, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas réincarnées, mais sont des formes humaines remplies d’une sorte de démon naturel. Il y a un grand nombre de personnes âgées qui ne sont pas des êtres humains, mais qui sont seulement naturelles; ce sont des êtres humains seulement en ce qui concerne leur forme. Nous ne pouvons cependant pas créer une école pour les démons.

Un enseignant: Comment est-ce possible?

Dr Rudolf Steiner: L’erreur cosmique n’est certainement pas impossible. Les relations des individus entrant dans l’existence terrestre ont longtemps été déterminées. Il y a aussi des générations dans lesquelles les individus n’ont aucun désir de venir dans l’existence terrestre et d’être liés à la physicalité, ou de partir immédiatement au tout début. Dans de tels cas, d’autres êtres qui ne sont pas tout à fait adaptés interviennent. C’est quelque chose qui est maintenant assez commun, que les êtres humains circulent sans I; ils ne sont en réalité pas des êtres humains, mais ont seulement une forme humaine. Ce sont des êtres semblables à des esprits de la nature, que nous ne reconnaissons pas en tant que tels parce qu’ils circulent sous une forme humaine. Ils sont également très différents des êtres humains en ce qui concerne tout ce qui est spirituel.

L’énigme de la vie n’est pas si simple. Quand un tel être meurt, il revient à la nature d’où il vient. Le cadavre se désintègre, mais il n’y a pas de véritable dissolution du corps éthérique, et l’être naturel retourne à la nature. Il est également possible que quelque chose comme un automate puisse se produire. Tout l’organisme humain existe, et il pourrait être possible d’automatiser le cerveau et de développer une sorte de pseudomoralité.

Je n’aime pas parler de telles choses puisque nous avons souvent été attaqués même sans eux. Imaginez ce que les gens diraient s’ils entendaient que nous disions qu’il y a des gens qui ne sont pas des êtres humains. Néanmoins, ce sont des faits. Notre culture ne connaîtrait pas un tel déclin si les gens ressentaient plus fortement qu’un certain nombre de personnes circulent qui, parce qu’elles sont complètement impitoyables, sont devenues quelque chose qui n’est pas humain, mais qui sont plutôt des démons sous forme humaine.

– de « Rencontres du corps professoral avec Rudolf Steiner Vol. 2 « , juillet 1923

 BERNHARD GUENTHER | LE VOILE DE LA RÉALITÉ https://veilofreality.com

 http://rustyjames.canalblog.com

Lu et communiqué par Michel http://homechizen.fr et  http://blog.homechizen.fr