Santé – Nourriture – Bien-être – Méditation
Pages
Archives

Spiritualité

Exercice Pratique: Le Miracle du sourire Interieur

Exercice Pratique: Le Miracle du sourire Interieur

Exercice de respiration Bonheur

Préparez vous en restant assis tranquillement quelques minutes, les yeux clos. Sentez tout votre corps simultanément des pieds à la tête, y compris vos tensions et émotions.
Laisse décanter tensions et émotions comme autant d’impuretés dans un verre d’eau. Ne les soulevez pas en les ressassant.
Incluez votre respiration dans votre ressenti de soi. Faites de profondes et amples respirations avec le ventre sans monter les épaules ni vous crisper.
Sentez avec bonheur comme tout votre corps respire !
 images
Sentir et relaxer les yeux :
Sentez vos yeux, e les faisant doucement tourner dans tous les sens, plusieurs fois. Arrêtez, et laissez-les reposer dans leurs orbites.
Le maître Taoiste Mantak Chia dit « La pratique du Sourire intérieur commence par les yeux, car ils sont reliés au système nerveux autonome, qui régule l’action des organes et des glandes. Les yeux sont les premiers récepteurs des signaux émotionnels qui provoquent l’accélération des organes et des glandes, à l’occasion d’un stress ou d’un danger (la réaction de confrontation ou de fuite), et ralentissent leur activité, une fois passée la crise. Quand tout se passe normalement, les yeux réagissent de façon calme et équilibrée. Par conséquent, en détendant simplement les yeux, on détend tout le corps, rendant ainsi l’énergie disponible pour l’activité du moment ».
Laissez la sensation de détente se muer en un sourire :
Quand vos yeux sont détendus, que cette sensation de détente s’élargisse à tout le visage, même à votre langue, et jusqu’aux os de la mâchoire et du crâne.
Visualiser qu’un être cher vous sourit. Laissez vous pénétrer par son sourire et rendez-le lui.
Sentez comme vos yeux et votre visage se détendent encore plus profondément.
Si vous ne parvenez pas à évoquer cette image, alors contentez vous de sourire volontairement et largement. Faites de votre mieux. Vous aurez tôt fait de remarquer que vous souriez tout à fait naturellement …

                        2942447196_22ca80253b.jpg
Le visage respire par le sourire :
Incluez maintenant dans votre conscience, votre respiration ample, profonde et aisée.
Sur chaque inspir, sentez entrer l’air, par votre nez bien sûr mais aussi par le visage et les yeux. Sentez que votre sourire touche votre respiration. Observez comme il la transforme : il a rend encore plus ample et vibrante.
S’il se trouve qu’en respirant ainsi, votre bouche se remplit de salive, c’est bon signe. N’avalez pas encore, continuez de respirer en la laissant s’accumuler dans votre bouche. La salive contient de nombreuses protéines, des hormones et autres substances, aux vertus digestive, antibactérienne, et minéralisante, entre autres.
         
Outre ces vertus démontrées par la science moderne, les Taoïstes quant à eux, croient que la salive (qu’ils appellent « l’élixir doré ») est capable d’extraire le chi de notre respiration et de participer à la distribution de cette énergie dans l’organisme.
Pour eux donc, la sécrétion accrue de salive, utilisée de façon adéquate, contribue considérablement à notre bon état général.
Souriez dans vos organes :
Dirigez maintenant votre sourire en direction de chacun de vos organes. Faites le descendre, comme un filet d’eau, par la mâchoire, le cou, la gorge, jusqu’au thymus. Ressentez cette glande s’ouvrir et se fermer sur l’inspir et l’expir.
Laissez alors la respiration du sourire descendre dans votre cœur. Sentez le se détendre. Puis passez aux poumons. Sentez le se dilater souplement. Passez ensuite au foie, sur le côté droit de la cage thoracique. Souriez et respirez dans cette zone. Sentez-la se dilater et se contracter, relâcher les tensions. Incluez également la vésicule biliaire, sous le foie, puis le le pancréas, sous l’estomac, et la rate à gauche.
Procédez comme pour le foie.
Incluez ensuite les reins, au milieu du bas du dos, sans oublier les glandes surrénales qui les coiffent.
Pensez à la vessie, puis à l’estomac, aux intestins, au côlon.
Cette respiration touche maintenant les organes sexuels, vous donnant l’impression que tout le bas de votre abdomen s’ouvre et se remplit d’énergie.
Avalez la salive et suivez l’écoulement de l’énergie :
Vous constaterez alors que votre bouche secrète plus de salive que d’habitude. Laissez-la s’accumuler, faites-la tourner dans votre bouche plusieurs fois. Puis au moment précis où vous l’avalerez, rentrez le menton, pour raidir légèrement la nuque. Vous éprouverez alors une impression de chaleur, d’énergie, accompagnant la respiration du sourire dans sa descente dans tout le tube digestif : le long du cou, dans l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin, le rectum, jusqu’à l’anus.
            
Dirigez la respiration souriante vers le cerveau et la colonne vertébrale :
Reprenez la respiration ample et profonde et vérifiez que vous avez toujours le sourire.
Laissez vos eux se reposer dans leurs orbites. Donnez vous l’impression que la respiration du sourire pénètre votre corps par les yeux, le visage et qu’elle repart vers les glandes épiphyse et hypophyse, puis l’hypothalamus et les autres parties du cerveau.
Sentez que vous devenez plus conscient des opérations de votre cerveau. Votre respiration atteint maintenant le cervelet, au fond du cerveau. Toute votre tête se dilate et se contracte paisiblement au rythme de votre respiration ?
Faites alors couler votre respiration le long de la colonne, vertèbre après vertèbre jusqu’au coccyx.
Absorption et assimilation de l’énergie :
Sur l’inspir, sentez l’abdomen se gonfler de tout l’espace crée par la respiration du sourire. Sentez la chaleur et l’énergie qui s’y dégagent. Sur l’expir, soufflez lentement par la bouche. Concentrez vous sur l’abdomen, et laissez cette agréable sensation d’espace se propager à tous vos os, tissus, muscles et organes.
Quand vous aurez une conscience claire, ajoutez un dernier élément : sur l’expir, sentez vos organes absorber l’énergie mais aussi vos tensions et toxines sortir avec votre souffle.
Avec l’entraînement vous constaterez comme cet exercice vous énergise et accroît votre bien être.
Souvenez vous que le but de cet exercice n’est pas de faire de vous un automate souriant. On recherche 2 choses : d’abord, vous mettre en contact avec votre être physique et émotionnel ; ensute vous libérer des tensions et de la négativité, partout où vous vous sentez coincé.
Gardez toujours votre sourire et dans quelques mois, vous obtiendrez les mêmes résultats rien qu’en vous suggérant la plus légère sensation de sourire intérieur.
*Ainsi vous pourrez appliquer la respiration du sourire aux situations de stress et de conflit de votre vie quotidienne.
Dennis Lewis « Le Tao de la respiration naturelle »
Lu, vu et communiqué par Michel http://homechizen.fr et http://blog.homechizen.fr

Mudras : le yoga par les doigts

Notre vie est entre nos mains ! La tradition védique nous conseille de comprendre cette expression à la lettre. Il faut juste voir chaque doigt comme le roi d’une énergie et la pratique des mudras, qui en sanskrit veut dire « signe » ou encore « sceau »,  le dialoguel’échange, la collaboration avec ces énergies.

Le sens de la pratique 

Il est bien connu que notre corps subtil est empli de canaux énergétiques, les nadis, qui gèrent aussi bien nos processus physiologiques que psychiques. C’est surtout à la surface des pieds et des mains que ces canaux s’accumulent. Travaillant avec nos doigts nous pouvons harmoniser notre état physique, contrôler nos émotions, augmenter la concentration, et en fin de compte harmoniser notre être individuel aux processus de l’Univers.

Posez- vous simplement la question : avec quoi communique énergétiquement l’homme actuel qui passe son temps à taper sur le clavier d’ordinateur ou à appuyer sur la souris ?

 

delhi airport

 

Quand on commence à pratiquer les mudras on commence à créer les formes qui génèrent de l’énergie, tout comme les assanas (postures) du yoga. D’ailleurs Gertrud Hirschi a même intitulé son ouvrage « Les Mudras – Le Yoga au bout des doigts ». La tradition védique a sauvegardé pour nous cette précieuse connaissance sur le lien entre les formes que créent des doigts et les vibrations que chacune de ces formes produit.

 

 

main 5 elementsTout d’abord il faut savoir que nos 5 doigts sont chacun en rapport avec un des 5 éléments. Agni(le feu) correspond au pouce, vayu (l’air) à l’index, akasha (l’éther) au majeur, prithvi (la terre) à l’annulaire et jala (l’eau) à l’auriculaire. En faisant des combinaisons avec les doigts nous faisons collaborer les différents éléments avec lesquels l’Univers entier est tissé, y compris notre corps.

 

Pratiquer les mudras

 

Vous pouvez pratiquer :

– avec votre pratique des assanas

– avec la méditation

– dans les files d’attentes, dans les transports, en promenade, dans votre baignoire…

– dans tous les cas il est mieux de visualiser et d’être concentré sur le sens du mudra pratiqué

– sélectionnez un mudra et pratiquez-le régulièrement pendant 21 ou 40 jours, puis vous pouvez passer à un autre mudra

– activez les mains avant de pratiquer, secouez les ou frappez légèrement les doigts

 

 

 

12 mudras au choix 

 

atmanjali mudra namaste

1. Atmanjali mudra

– dans ce geste nous lions notre partie spirituelle et matérielle, l’énergie solaire et lunaire

– le fait de joindre les mains à la poitrine, au chakra du cœur, apporte la paix et l’amour

– c’est le mudra de demande et de remerciement

 

 

 

gyan ou jnana mudra et chin mudra

 

2. Gyan ou Jnana mudra et Chin mudra

– l’union entre l’homme et le Divin : le pouce représente l’Âme universelle (Brahman) et l’index,  l’âme individuelle (atman)

– le feu (le pouce) s’assoie avec l’air (l’index),et cela forme un cercle pour que l’énergie circule à l’intérieur sans sortir à l’extérieur

– mudra de concentration, de connaissance, de réception

– la paume tournée vers le ciel signifie l’appel à la compréhension de l’Univers : Gyan ou Jnana mudra

– la paume tournée vers la terre signifie l’appel à la compréhension du Soi : Chin mudra

 

dhyani mudra

 

3. Dhyani mudra

– mudra de l’élimination de l’illusion

– les deux pouces représentant l’Âme universelle, qui se joignent pour faire circuler l’énergie spirituelle

– la forme d’une coupole vide incite à méditer sur le vide

– mudra souvent associé au Bouddha

 

prana mudra

 

4. Prana mudra

– l’élément de feu est associé à l’élément de la terre pour purifier et augmenter le prana (l’énergie vitale)

– mudra dynamisant et donnant de la force

– aide aux problèmes des yeux et du sommeil

 

 

shunya shuni mudra

 

5. Shunya ou Shuni mudra

– excellent mudra pour calmer le mental pendant la méditation

– mudra pour purifier et améliorer l’oreille physique et l’oreille subtile intérieure

– le majeur associé à l’élément de l’éther, une fois activé dans ce mudra, invite à explorer l’espace 

 

 

shankh mudra

 

6. Shankh mudra

– ici le pouce droit qui canalise l’énergie du feu est couvert par la main gauche, ce qui fait réduire pitta et equilibre vatta et kapha

– ce mudra renforçant et améliorant la voix, conseillé aux chanteurs, orateurs, professeurs

– guérît les maladies et l’inflammation de la gorge

– chantez le OM avec ce mudra

 

 

 

surya mudra

 

7. Surya mudra

– le pouce (feu) domine sur la terre (annulaire) et active l’énergie solaire

– mudra donnant la force physique et provoquant un amaigrissement sain

– concentrez vous sur le plexus solaire pendant la pratique

 

 

 

yoni mudra

 

8. Yoni mudra

– yoni signifiant l’utérus symbolise l’origine de la vie, l’énergie féminine et la fertilité

– conseillé aux femmes enceintes

– ce mudra monte la Shakti (l’énergie) des chakras inférieurs vers le haut

– activant l’énergie primordiale, ce mudra donne la stabilité et la concentration

 

 

ganesha mudra

 

9. Ganesha mudra

– les mains installées au niveau de la poitrine doivent tirer dans des directions opposées

– ce mudra travaille sur l’ouverture de l’Anahata, chakra du cœur, la capacité de recevoir et de donner l’amour

– règle les problèmes respiratoires et améliore le fonctionnement du cœur

 

 

 

ksepana mudra

10. Ksepana mudra

– mudra de détoxication, évacuant le stress

– à ne pas pratiquer longtemps car la bonne énergie peut également sortir du corps

– concentrez-vous sur le fait que toutes les  énergies négatives, usées et inutiles quittent votre corps, votre vie et votre mental et que vous êtes prêt à recevoir pour continuer à servir l’Univers

 

 

 

lotus mudra

11. Lotus mudra

– symbole de l’ouverture du cœur à la nature et au Divin

– visualisez une fleur de lotus qui s’ouvre

– dans les périodes de solitude et de désespoir, aide à développer la compassion et l’acceptation du monde extérieur

– à pratiquer comme « fleur ouverte » / « fleur fermée »

 

 

akini mudra

 

12. Akini mudra

– mudra de concentration, de réflexion et d’activation de l’intellect

– il permet l’échange entre les deux hémisphères cérébraux
et améliore la mémoire

– ici tous les 5 éléments et les canaux énergétiques sont activés de manière égale

 

Encouragement !

 

A l’aéroport de Delhi les 9 mains géantes montrant les différents mudras vous accueillent. Ceci crée véritablement la sensation qu’on s’adresse à vous, parce que les mains sont notre second sens de la vue ! Exprimez vous avec vos mains et adressez vous à l’Univers !

 

Préparé par Maitri

Lu et communiqué par Michel http://homechizen.fr et http://blog.homechizen.fr
Avertissement
Nous ne pouvons être tenu responsables des informations diffusées sur ce blog. Ce site contient des liens avec d’autres sites dont nous ne pouvons assurer la véracité de leurs informations, les inexactitudes de leurs propos ainsi que des liens erronés. A chaque lecteur de faire preuve de discernement
La Bienveillance en entreprise
Apprenez à percevoir et décoder l’Aura
Guide stratégique pour vaincre la négativité