Santé – Nourriture – Bien-être – Méditation
Pages
Archives

Santé

Qu’est-ce qui se cache derrière l’habitude de fumer ?

femme qui fume

Fumer n’est pas vraiment un plaisir pour les sens. La première fois qu’une personne s’expose à la cigarette, elle ne vit généralement pas une expérience agréable. Le tabac a une odeur très forte – et irritante -. Quand on l’aspire, il y a une sensation de brûlure et d’étouffement. Mais même malgré cela, beaucoup de personnes deviennent accro à cette habitude ; il leur est ensuite presque impossible d’arrêter.

La nicotine est la substance responsable de l’addiction à la cigarette. Ce composé est un alcaloïde qui génère de la dépendance. Après l’avoir inhalée, elle met environ 10 secondes à arriver au cerveau. C’est là qu’elle stimule la production de dopamine mais, à long terme, elle produit la libération d’une quantité qui satisfait moins. Par conséquent, il faut de plus grandes doses pour que la nicotine fasse une nouvelle fois effet.

« Une cigarette définit un fumeur, comme un poème le fait pour un poète. »

-Richard Klein-

 

À la différence d’autres drogues, la nicotine ne produit pas de changements radicaux dans le comportement. Ainsi, diverses études ont pu établir que, dans l’addiction au tabac, de puissants facteurs psychologiques influent beaucoup. On considère plus cette habitude comme un « renforcement comportemental » que comme une dépendance strictement physique.

Les raisons pour lesquelles on commence à fumer

Il est très fréquent de voir que les personnes commencent à fumer au cours de l’adolescence. Mais ce n’est pas gratuit. Le tabac et l’alcool sont deux psychoactifs légaux, faciles à acquérir et relativement peu chers. Il s’agit d’une habitude normalement interdite par les parents et les professeurs. Et c’est justement ce qui attire beaucoup de jeunes.

jeune fille qui a l'habitude de fumer

Dans une étude réalisée par Scientific Psychic, on a trouvé que les principales raisons qui poussaient les gens à commencer à fumer sont :

  • Pour défier le monde adulte ou les environnements restrictifs.
  • Pour s’adapter à un cercle social.
  • Pour démontrer que l’on n’est plus un-e enfant.
  • Pour réaffirmer son indépendance.
  • Pour imiter des personnes qu’on admire et qui fument.
  • Pour perdre du poids.

Enfin, il y a un puissant composant psychosocial dans le fait de fumer. Le plus commun est que les adolescent-e-s se présentent devant les autres en fumant et qu’iels ne maintiennent pas cette habitude en solitaire. Beaucoup parmi elleux arrêtent de fumer, mais un autre grand groupe reste accro aux réseaux de la nicotine.

Aspirer, inspirer et expirer

Dans l’acte de fumer, plusieurs aspects inconscients sont également sollicités. Dans la psychanalyse, on parle de l’addiction à la cigarettecomme l’expression d’un symptôme oral. Elle représente une régression à une phase infantile de la vie.

femme en train de fumer

Des spécialistes du sujet comme Coderch ont indiqué qu’il s’agit d’une habitude propre aux personnes qui avaient des mères surprotectrices, qui apaisaient leurs enfants en les gratifiant oralement. En d’autres termes, elles calmaient leur anxiété en leur donnant une chose qu’ils aimaient bien manger.

Beaucoup de personnes disent qu’elles ont envie de fumer quand elles se sentent angoissées. Selon elles, la cigarette les tranquillise. Certain-e-s auteur-trice-s suggèrent qu’en aspirant la fumée, littéralement, elles aspirent leurs propres aspirations. Par conséquent, fumer serait une réponse face à la frustration. Symboliquement, cela contribue à inhiber les désirs.

Dans cette même ligne d’idées, on a affirmé que, symboliquement, lorsqu’on fume, on cherche l’inspiration. Le manque d’idées ou de ressources pour solutionner une situation pousse inconsciemment à fumer. C’est un acte qui représente le désir de trouver l’inspiration, sans y arriver.

Ce qui brûle et finit par se transformer en cendres

Pour un grand nombre de cultures ancestrales, le tabac est une plante sacrée. Intuitivement, ces cultures savent qu’il s’agit d’un élément qui a des effets positifs sur le cerveau. On a pu vérifier qu’il stimulait la mémoire, augmentait la vitesse de pensée et stabilisait l’état d’âme.

homme à la tête colorée en train de fumer

La différence entre ces cultures et les nôtres est que, dans les leurs, aucune substance psychoactive ne tombe dans la logique de consommation. Il y a des moments et des lieux spéciaux pour le tabac, comme il y a des moments et des lieux pour les feuille de coca et d’autres plantes similaires. Il est habituel que cela fasse partie de rituels collectifs et bien définis. Ces peuples font usage de ces plantes pour être plus sages ; les Occidentaux-ales, elleux, deviennent plus idiot-e-s quand iels les utilisent.

Un vieux proverbe dit « il n’y a pas de fumée sans feu ». Cela peut s’appliquer à celleux qui ont l’habitude de fumer. Iels vivent en incorporant la fumée et en s’en défaisant, en même temps que le tabac brûle et se transforme en cendres.

Les accro à la cigarette ont quelque chose qui brûle en elleux. Leur réponse consiste à sortir cette chose, dans la forme élancée d’une cigarette, et à la laisser se consumer. En tout cas, une chose est certaine : il a été prouvé que quand les motivations psychologiques pour fumer disparaissent, l’addiction à la nicotine peut être surmontée avec une relative facilité. Il faut penser à cela.

Images d’Eloïse Heritier

Lu et communiqué par Michel http://homechizen.fr et http://blog.hommechizen.fr

5 fonctions de la glande pinéale: votre troisième œil

Qu’est ce que la glande pinéale ?

La glande pinéale ou épiphyse est une glande impaire localisée au centre de l’encéphale, au niveau du diencéphale, et plus précisément au-dessus et à l’arrière du troisième ventricule, cavité contenant le liquide céphalorachidien.

Chez l’homme, cela se situe au milieu du cerveau; dans un sillon juste au-dessus du thalamus, qui est une zone qui coordonne une variété de fonctions liées à nos sens. La glande pinéale contient des niveaux élevés de calcium et peut être utilisée en radiographie pour marquer le milieu du cerveau dans les images à rayons X.

La glande pinéale est mieux connue pour la sécrétion de l’hormone mélatonine, qui est libérée dans le sang et peut-être aussi dans le liquide cérébral, connu sous le nom de liquide céphalo-rachidien. L’horloge quotidienne (circadienne) du corps contrôle la production de la mélatonine pinéale, de sorte que la mélatonine est couramment utilisée dans la recherche humaine pour comprendre les cycles biologique du corps. Les cycles varient notamment selon les changements de saison et c’est pourquoi la glande pinéale est parfois appelée à la fois une horloge endocrine et un calendrier endocrinien.

La mélatonine sécrétée par la glande pinéale est une partie importante du système de synchronisation circadien du corps et peut synchroniser les rythmes quotidiens.

Quelles hormones sont produites par la glande pinéale?

L’hormone majeure produite par la glande pinéale est la mélatonine.

5 fonctions de la glande pinéale

1. Mélatonine et horloge interne

La glande pinéale est parfois appelée «troisième œil». Cela se réfère à une fonction métaphysique supposée de la glande. Selon certaines cultures, elle serait un lien entre le monde physique et le monde spirituel. On dit que le troisième oeil s’ouvre avec la lumière du soleil, le yoga et la méditation, entre autres choses, qui peuvent le stimuler.
Si vous êtes victime de troubles du sommeil, cela pourrait signifier que votre glande pinéale ne produit pas la bonne quantité de mélatonine. Certains professionnel du paramédical pensent pouvoir détoxer et activer votre glande pinéale afin d’améliorer le sommeil et ouvrir votre troisième œil. Il n’y a pas encore de recherche scientifique pour étayer ces théories.

Vous aimerez aussi :  Comment trouver un bon thérapeute de couple à Paris
 

Une façon de contrôler la mélatonine dans votre corps consiste à utiliser des suppléments de mélatonine. Ils peuvent notamment vous aider à réorienter votre rythme circadien. Les suppléments peuvent également vous aider à vous endormir plus rapidement.

Fonctionnement de l’horloge interne. L’épiphyse a une fonction endocrine avec la sécrétion de mélatonine. Cette hormone possède un effet circadien, c’est-à-dire impactant sur l’horloge interne qui correspond au fonctionnement du corps en fonction du moment de la journée (1). La régulation de l’horloge interne suit un processus précis sous le contrôle de l’épiphyse. Dans un premier temps, l’épiphyse reçoit les informations visuelles dont l’intensité et la durée de la lumière au cours de la journée. Ces informations cheminent à travers la rétine, le noyau suprachiasmatique de l’hypothalamus, le ganglion cervical supérieur avant d’atteindre l’épiphyse. En fonction des informations reçues, l’épiphyse sécrète la mélatonine, hormone induisant la somnolence. Cette sécrétion atteint son maximum au milieu de la nuit et son minimum au milieu du jour (www.passeportsante.net)

Pour la plupart des gens, les suppléments à faible dose de mélatonine sont sans danger à la fois à court terme et à long terme. En règle générale, les doses varient de 0,2 milligrammes (mg) à 20 mg, mais la bonne dose varie selon les personnes. Parlez en à un médecin pour voir si la mélatonine est bonne pour vous et pour savoir quelle dose utiliser.

Les suppléments de mélatonine peuvent provoquer les effets secondaires suivants:

  • somnolence et somnolence
  • grogginess le matin
  • rêves intenses et vifs
  • légère augmentation de la tension artérielle
  • légère baisse de la température corporelle
  • anxiété
  • confusion

Si vous êtes enceinte, ou que vous essayez de tomber enceinte, parlez-en à votre médecin avant d’utiliser des suppléments de mélatonine. En outre, la mélatonine peut interagir avec les médicaments et groupes de médicaments suivants:

  • fluvoxamine (Luvox)
  • nifédipine (Adalat CC)
  • pilules contraceptives
  • anticoagulants, également connus sous le nom d’anticoagulants
  • médicaments contre le diabète qui réduisent le taux de sucre dans le sang
  • les immunosuppresseurs, qui abaissent l’activité du système immunitaire
Vous aimerez aussi :  Une chambre sexy, des menus et des recettes aphrodisiaques pour la saint valentin

2. Santé cardiovasculaire

Une revue de 2016 a examiné les recherches passées sur la connexion entre la mélatonine et la santé cardiovasculaire. Les chercheurs ont constaté que la mélatonine produite par la glande pinéale peut avoir un impact positif sur votre cœur et votre tension artérielle. Ils ont conclu que la mélatonine peut être utilisée pour traiter les maladies cardiovasculaires, mais davantage de recherches sont nécessaires.

3. Glande pineale et hormones féminines

Il existe plusieurs éléments qui semblent montrer que l’exposition à la lumière et les taux de mélatonine peuvent avoir un effet sur le cycle menstruel d’une femme. Des quantités réduites de mélatonine peuvent également jouer un rôle dans le développement de cycles menstruels irréguliers. Les études sont limitées, il faut donc élargir les recherches.

4. Glande pineale et stabilisation de l’humeur

D’après certains professionnels, la taille de votre glande pinéale peut indiquer la propension à certains troubles de l’humeur. Une étude suggère que si votre glande pinéale est petite, cela peut révéler le risque de développer une schizophrénie ou d’autres troubles mentaux. Davantage de recherches sont nécessaires pour mieux comprendre l’effet du volume de la glande pinéale sur les troubles de l’humeur.

5. Cancer

Certaines recherches suggèrent qu’il peut y avoir un lien entre l’altération de la fonction de la glande pinéale et le risque de cancer. Une étude récente sur les rats a révélé qu’une alteration a provoqué des dommages cellulaires et une augmentation du risque de cancer du côlon.

Une autre étude a révélé que (lorsqu’on l’utilise avec des traitements traditionnels) la mélatonine peut améliorer les perspectives pour les personnes atteintes de cancer.

De plus amples recherches sont nécessaires pour déterminer comment la mélatonine affecte la production et le blocage des tumeurs. Il est également difficile de savoir quelle dose peut être appropriée en tant que traitement complémentaire.

Sources:

www.yourhormones.info

www.healthline.com

En savoir plus sur http://therapeutesmagazine.com

Lu et communiqué par Michel http://blog.homechizen.fr et http://homechizen.fr

 

Avertissement
Nous ne pouvons être tenu responsables des informations diffusées sur ce blog. Ce site contient des liens avec d’autres sites dont nous ne pouvons assurer la véracité de leurs informations, les inexactitudes de leurs propos ainsi que des liens erronés. A chaque lecteur de faire preuve de discernement
La Bienveillance en entreprise
Apprenez à percevoir et décoder l’Aura
Guide stratégique pour vaincre la négativité