Santé – Nourriture – Bien-être – Méditation
Pages
Archives

Psychologie

1 2 3 6

Comment savoir si nous prenons la bonne décision ?

bonne décision

Suzy Welch, rédactrice en chef de Harvard Business Review, a développé une technique pour prendre les bonnes décisions. Elle repose sur la prise en compte du moment immédiat, du moyen terme et du long terme. Welch propose, avant de prendre une décision, de procéder à un filtrage au moyen de la règle 10/10/10, en se demandant : est-ce que je  me sentirais mal lors des prochaines 10 minutes ? Lors des 10 prochains mois ? Ou m’en souviendrai-je dans 10 ans ?

Nous prenons chaque jour des décisions, que se soit par goût ou par obligation. Si nous faisons un examen de ce qui nous préoccupait un certain temps en arrière, nous nous rendons compte que les “mauvaises” décisions peuvent avoir des conséquences positives et que les “bonnes” décisions peuvent amener des résultats inattendus.

Par conséquent, il est conseillé de ne pas trop s’obséder à déterminer si nous prenons la bonne décision et d’analyser davantage les possibilités et/ou les conséquences que cela pourrait engendrer. Si nous nous obsédons à déterminer qu’elle est la bonne décision, nous supposons que, d’une certaine manière, nous serons récompensé-e-s pour une chose et puni-e-s pour une autre. Néanmoins, si le monde réel ne fonctionne pas de la sorte, pourquoi devrions-nous faire face à cette dichotomie ?

 
femme marchant sur les rails d'un train

Ne soyez pas obsédé-e par les deux pôles : décisions correctes ou incorrectes

En prenant des décisions nous pensons que, au minimum, il nous restera l’apprentissageque la prise de décision nous apporte, en plus des enseignements qui facilitent l’option choisie. D’autre part, que l’option que nous avons choisie soit la meilleure ou la pire dépend souvent du degré d’engagement que nous acquérons avec elle.

Lorsque nous sommes confronté-e-s à la tâche de prendre une décision, notre intuition et nos sentiments inhérents à cette situation auront une influence considérable. Peut-être pas dans la décision elle-même, mais sur comment nous nous sentirons après l’avoir prise. Face à plusieurs options, il est normal que nous ayons un doute sur ce qui est correct ou non ; la seule chose que nous pouvons faire ici est de laisser passer le temps, de voir ce qui se passe et de procéder à ces corrections si nécessaire.

De nombreuses décisions offrent une option dissimulée : celle de ne rien faire.Dissimulée parce que certaines personnes considèrent que choisir cette alternative n’est pas une prise de décision. En fait, rien n’est plus éloigné de la réalité. Décider de ne rien faire, c’est aussi décider. Nous parlons d’une option qui n’est pas mauvaise en soi : dans de nombreux cas, il s’agit d’une option prudente, permettant même souvent l’apparition de nouvelles alternatives.

Cependant, à de nombreuses autres occasions, nous choisissons cette option car il s’agit de celle qui produit le moins de dissonance, qui requiert le moins d’effort ou qui écarte notre responsabilité quant aux conséquences qui pourraient en résulter. Dans ces trois hypothèses, ne rien faire n’est généralement pas la meilleure option. Peut-être cela nous soulagera-t-il à court terme, mais à long terme il est probable que cette option se traduise uniquement en anxiété.

 

Profitez au maximum de chaque expérience

Une bonne idée pour profiter de chaque expérience est d’apprendre à ne pas nous jugerou nous punir lorsque nous pensons que nous nous sommes trompé-e-s, les erreurs nécessitent d’être corrigées ou réparées, mais pas d’être punies. Il n’existe pas de décision importante et compliquée qui n’impliquent pas de sacrifice ou de renonciation.

Profiter des opportunités nous apporte la confiance nécessaire pour les générer lorsque nous traversons des moments difficiles et qu’elles ne se présentent pas. D’autre part, il plus important encore de savoir générer une opportunité, d’avoir la volonté et l’intelligence de nous mouvoir lorsque aucun train ne passe par la station où nous attendons, que de savoir en tirer parti.

Par ailleurs, la pire chose que nous pouvons faire lorsque nous prenons une décision erronée n’est pas de commettre une erreur, mais d’essayer de la justifier, au lieu de la considérer comme un avertissement pour des situations similaires à venir. Pour prendre des décisions que nous ne regretterons pas plus tard il est important d’être préparé-e, de savoir attendre également, mais profiter du moment adéquat est la clé de la vie.

femme ayant pris la bonne décision

Lorsque l’histoire se répète, il est probable qu’il en soit ainsi non pas eu égard au choix que nous avons effectués mais du fait de ne pas avoir appris des occasions précédentes.Le côté positif des décisions est que les trains de la vie passent en permanence. Il est possible que nous en ayons laissé passé un qui nous aurait conduit à un endroit formidable, mais nous ne pouvons jamais savoir à l’avance lequel viendra ensuite et peut être pourra-t-il restaurer notre espoir.

Lu et communiqué par Michel http:/homechizen.fr et http://blog.homechizen.fr

Bonheur et guidance émotionnelle

Les émotions sont notre instrument de guidance intérieure le plus précieux : elles sont la direction de notre cœur et de notre esprit face à ce que l’on vit.
En apprenant à les écouter, on s’ouvre à nos désirs, on s’ouvre à l’évolution personnelle, on se reconnecte profondément à qui nous sommes.
Est-ce que, vous souhaitez être heureux? Réaliser vos rêves ? Manifester vos désirs ?

Nous sommes tous dans cette quête d’aller bien, dans une recherche de manifester une vie qui nous plaît.

Oui mais voilà, parfois on ne va pas bien, ou alors on ne va pas totalement bien. Parfois on n’a pas d’énergie pour nos projets. Parfois on ne sait pas dans quel sens aller. Parfois les émotions que l’on vit sont écrasantes, et nous empêchent d’avancer.

Que faire de ces paradoxes? Comment s’en servir positivement ?
Comment retrouver du sens et de l’entrain pour se créer une vie de rêve ?
Comment s’orienter grâce à nos émotions ?

Les émotions sont une clé de compréhension de soi inestimable.
C’est ce que je propose d’aborder dans cet article!

BONHEUR ET GUIDANCE ÉMOTIONNELLE

Les émotions, c’est quoi ?

Une émotion est une sensation qui se fait ressentir dans notre corps. C’est un signal du corps émotionnel, qui cherche à nous montrer une information particulière vis-à-vis de la situation actuelle.
C’est un message que l’on se délivre, de Soi à Soi.
En fait, on ressent des émotions tout le temps. Elles sont plus ou moins intenses, et plus ou moins visibles.

Les émotions les plus communes peuvent être :

  • La joie, la paix, l’amour, l’apaisement, …
  • La peur, l’angoisse, la tristesse, le désespoir, la colère, la haine, la rancune, …

Les émotions se font ressentir dans notre corps.
Bien souvent on pense avoir des douleurs physiques alors que ce ne sont que des émotions qui cherchent à se faire voir.

Le ventre, le cœur, la gorge, la tête, sont autant d’endroits enclins à héberger des émotions.

Chaque émotion apparaît d’une manière distincte.

Par exemple :

  • La peur apparaît au niveau du chakra du cœur et de la gorge,
  • L’anxiété peut se faire sentir au niveau du ventre,
  • La colère se montre au niveau de la gorge, et du bas ventre,
  • La tristesse se ressent sur le cœur et la gorge.

L’émotion est une sensation qui se fait sentir dans le corps.
Elle est une réponse et une réaction aux événements extérieurs : elle nous montre comment est-ce que l’on vit les choses. 
Les émotions sont une sorte de voyants internes qui ont pour but de nous donner des informations sur nous-même.

La pensée et l’émotion

En fait, derrière chaque émotion se cache une ou plusieurs pensées.
L’émotion est la manifestation de « quel rapport ai-je avec cette pensée » : elle nous donne l’interprétation sensitive de la pensée. C’est à dire que l’on ressent la ou les pensées directement dans notre corps, et on peut alors savoir si ces pensées nous font du bien ou non.
C’est un signal qui ne trompe pas car l’émotion dit toujours la vérité!

Donc en fait, lorsque l’on observe un événement dans notre vie, naît spontanément en nous un positionnement particulier :

  • Nous pensons certaines pensées : nous apprécions, jaugeons, jugeons, tirons des conclusions, faisons des liens, des analogies, nous rappelons des souvenirs…
    • Si les pensées sont alignées avec nos désirs, alors l’émotion qui jaillit va être agréable.
    • Si les pensées vont à l’encontre de nos désirs, alors l’émotion sera désagréable.

C’est aussi simple que cela:
L’émotion est là pour nous montrer à quel point nos pensées sont alignées avec notre bonheur.
Si nos pensées servent notre évolution et notre expansion, alors nous allons nous sentir bien. Au contraire si nos pensées vont dans le sens contraire, nous allons nous sentir mal.

Pourquoi certaines émotions sont si intenses

L’intensité des émotions ressentie est directement reliée à l’adéquation (ou à l’écart) entre ce que je vis, et ce que je souhaite vivre.

Mais aussi, lorsque certaines situations résonnent avec des situations non résolues du passé, alors d’anciennes blessures peuvent se réveiller.
Les blessures qui ne sont pas guéries se réveillent dès lors que l’on observe des composantes plus ou moins proche de l’événement racine.

En fait, certains événements dans la vie ne sont pas faciles à vivre. Parfois on fait face à des choses qui sont plus grandes que nous.
Il arrive que l’on n’ait pas les ressources nécessaires pour intégrer pleinement les émotions qui surgissent.
L’événement est alors vécu partiellement, et certaines émotions sont occultées. Elles sont stockées dans le subconscient, qui les rappellera plus tard pour les « résoudre ».
Les traumas sont un exemple de ces situations. Cependant, toutes les situations peuvent être vécues comme un trauma. Surtout lorsque l’on est enfant, par exemple.

Les situations du passé qui n’ont pas été intégrées pleinement créent une bulle émotionnelle :
Celle-ci sera réveillée à chaque fois qu’une situation similaire (ou juste certains aspects) se présentera. Le but étant d’intégrer les émotions afin de relâcher la tension interne, et enfin de changer le mécanisme automatique d’observation pour retrouver notre liberté.

Pour résumer :

Les émotions qui surgissent peuvent être d’une intensité disproportionnée par rapport à l’événement qui les a déclenchées.
C’est normal : ceci est dû au fait que certaines blessures et bulles émotionnelles non résolues peuvent se réveiller par effet de résonance. 

D’où l’importance d’être conscient et d’écouter ce qui se passe en soi.
Le simple fait de prendre conscience de ces mécanismes et réactions permet déjà d’en changer. 

Les émotions sont des messages

En fait, les émotions cherchent toujours à nous montrer quelque chose : elles sont des messagers.
Elles nous permettent de sentir et ressentir le positionnement qui est adopté par le corps et l’esprit par rapport aux situations extérieures.

Les faits qui se passent à l’extérieur de nous peuvent être observés de différentes manières : nous avons intérieurement le choix d’observer les choses comme nous le désirons.
L’émotion qui surgit va nous montrer à quel point l’observation que nous avons d’une chose est agréable et adaptée pour nous (ou non).

Et ce, même si le comportement est inconscient.
Car oui, parfois (et même souvent), on réagit de manière inconsciente : se réveillent en nous des comportements et réactions automatiques, qui trouvent leur origine dans nos conditionnements et nos croyances : éducation, expériences, dogmes, croyances collectives, traumas, souvenirs, …

L’émotion est alors là pour nous montrer à quel point nos comportements sont adaptés ou à quel point ils ne le sont pas.
Et, si nous sommes inconscient des comportements, elles sont justement là pour nous les montrer afin que l’on en prenne conscience et que l’on change.

Le message est le suivant :

  • Si l’émotion est perçue négative, son message est le suivant : « Attention, tu adoptes un positionnement qui te n’est pas bon pour toi. Change! »
    Plus ce que je pense vivre est éloigné de ce que je souhaite vivre, plus l’émotion va être désagréable.
  • Si l’émotion est perçue positive, son message est le suivant : « Le positionnement que tu adoptes est bon pour toi, continue dans cette voie! »
    Plus ce que je pense vivre est en adéquation avec ce que je désire vivre, plus l’émotion va être agréable.

L’émotion nous fait ressentir la qualité du positionnement intérieur que nous adoptons. 
Elle nous permet de ressentir à quel point nos pensées sont en alignement avec qui-nous-sommes-vraiment.
Il est facile de le savoir : si l’émotion est positive nous sommes en alignement, si elle est négative nous sommes en désalignement
Les réactions déclenchées peuvent aussi être inconscientes. Dans ce cas, c’est justement l’émotion qui va nous permettre de la mettre en lumière, afin d’en changer.

Comprendre le message derrière les émotions

Derrière chaque émotion se trouve un message.
En réalité le message présent derrière une émotion est toujours le même : c’est un besoin, une envie, un désir.
Ce message peut être ensuite coloré par tout l’éventail possible d’émotions, en fonction de la manière dont on observe la réalisation de notre désir.

Un petit exemple pour illustrer :
Je suis un enfant. Je souhaite jouer avec de grandes personnes à un jeu de société.
Les adultes ne me proposent pas et m’ignorent.

Je suis en colère.
J’en veux aux adultes car ils m’ignorent. La colère me montre que j’ai l’impression que l’on ne respecte pas mes limites.
En fait, je pense et je crois que l’autre peut être responsable de mon mal-être.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on me respecte.
Prenant conscience de cela, la colère se dissipe.

Laisse place de la tristesse.
Je ne me sens pas considéré, et cela réveille en moi une blessure de valeur. J’ai l’impression que si on ne m’invite pas, c’est que je n’ai pas de valeur.
La situation a réveillé cette croyance qui se trouve en moi.
Le désir derrière cela est : Je souhaite que l’on considère ma valeur. Autrement dit, je souhaite être conscient de ma valeur
La tristesse me montre que j’ai l’impression que l’on ne considère pas ma valeur.
Prenant conscience de cela, la tristesse se dissipe.

Les émotions délivrent un message qui est totalement unique.

Chaque situation et chaque individu trouvera derrière ses émotions un message totalement adapté à lui-même.

En fait, à chaque fois qu’une émotion surgit en nous, elle nous donne des informations sur :

  • Le désir qui est derrière (qu’est-ce que je veux ?)
  • Notre rapport à ce désir (les pensées que l’on pense, les croyances que l’on a, les limites et conditionnements qui s’y raccrochent)

La manière dont le désir transparaît, c’est à dire notre rapport à un désir précis, est :

  • Soit en alignement : Je suis aligné avec ce désir / il me paraît possible / je me l’autorise : l’émotion est positive.
  • Soit en désalignement : Je suis désaligné avec ce désir / il m’apparaît impossible / je ne me l’autorise pas : l’émotion est négative.

L’émotion est un message de réaction. Désirs, besoins et envie sont les intentions qui  en sont la source.
Les émotions sont polarisés et leur intensité peut varier : elles peuvent être négative ou positives. Leur caractéristique nous permettra de savoir quel rapport nous entretenons avec le désir qui se trouve derrière.  

Trouver le chemin du bonheur grâce aux émotions

Lorsque l’on est attentif à ses émotions, il nous est facile de reconnaître son chemin de vie et de le suivre : il suffit de s’écouter.
Nous possédons toutes les réponses à l’intérieur.

Acceptez de vivre vos émotions, car c’est les émotions sont les couleurs de la vie.
Acceptez d’exprimer vos émotions car derrière se trouvent des envies.
Intégrez le sens qui se trouve derrière vos émotions.
Affirmez ce que vous désirez vraiment.

Il peut être utile de :

  • Ressentir et savoir identifier les émotions,
  • Reconnaître le désir, l’envie ou le besoin qui se cache derrière,
  • Guérir les blessures et les structures qui se réactivent par résonnance,
  • Affirmer clairement, et d’une manière positive, nos désirs/envies/besoins

La vie est faite pour nous faire évoluer.

Chaque situation est l’occasion de mieux nous connaître et de mieux savoir ce que nous désirons.
Nous avons la capacité à prendre conscience des comportements qui se trouvent activés de manière automatique, afin d’en changer.

Nous avons la possibilité, à chaque expérience, de mieux comprendre et affirmer ce que nous souhaitons.

Pascal Cadart

http://pensactiv.com

Lu et communiquer par Michel http://homechizen.fr et http://blog.homechizen.fr

1 2 3 6
Avertissement
Nous ne pouvons être tenu responsables des informations diffusées sur ce blog. Ce site contient des liens avec d’autres sites dont nous ne pouvons assurer la véracité de leurs informations, les inexactitudes de leurs propos ainsi que des liens erronés. A chaque lecteur de faire preuve de discernement
La Bienveillance en entreprise
Apprenez à percevoir et décoder l’Aura
Guide stratégique pour vaincre la négativité